Jean-Luc Lahaye accusé de viols : une mise en examen pour le chanteur ?


JEAN-LUC LAHAYE. Soupçonné d’avoir abusé sexuellement de deux adolescentes, le chanteur Jean-Luc Lahaye a été placé en garde à vue mercredi 3 novembre, avant d’être déféré devant un juge d’instruction en vue d’une possible mise en examen.

L’essentiel

  • Le résumé de l’affaire Jean-Luc Lahaye : Jean-Luc Lahaye a été interpellé et placé en garde à vue pour “viols et agressions sexuelles sur mineur de plus de 15 ans” et “corruption de mineur”, mercredi 3 novembre, à Paris, rapporte Le Parisien. Sa fille et les mères des deux plaignantes ont également été arrêtées.
  • De quoi est accusé Jean-Luc Lahaye ? Le chanteur est soupçonné d’avoir abusé sexuellement de deux adolescentes entre 2013 et 2015, alors qu’elles étaient âgées de 16 et 17 ans. Il est également entendu dans cette affaire pour “abus frauduleux de l’état de faiblesse d’un mineur pour le conduire à un acte préjudiciable”, “atteinte à l’intimité de la vie privée” et détention d’images à caractère pédopornographiques.
  • Que risque Jean-Luc Lahaye ? Après la prolongation de sa garde à vue à 48 heures, Jean-Luc Lahaye a été déféré devant un juge d’instruction en vue d’une mise en examen éventuelle pour viol et agression sexuelle sur mineure de plus de 15 ans.
  • Pourquoi la fille de Jean-Luc Lahaye est-elle en garde à vue ? Margaux Lahaye, fille aînée du chanteur, est soupçonnée d’avoir fait pression sur les victimes pour obtenir leur silence. Elle a finalement été relâchée jeudi 4 novembre en raison de son état de santé.
  • Deux autres femmes en garde à vue : les mères des deux plaignantes ont elles aussi été interpellées, soupçonnées de “non-dénonciation de crime” et “complicité de viol”, toujours selon Le Parisien. L’une d’entre-elles a été relâchée jeudi 4 novembre dans l’après-midi, l’autre vendredi matin.

En direct

14:58 – Jean-Luc Lahaye “surpris” en garde à vue

Sur le plateau de Touche pas à mon poste au lendemain de l’arrestation de Jean-Luc Lahaye, le chroniqueur Gilles Verdez explique avoir eu de ses nouvelles. “Des gens m’ont dit que l’enquête n’était pas à charge et Jean-Luc Lahaye supporte plutôt bien cette garde à vue. C’est difficile parce qu’il était surpris”, a-t-il déclaré sur C8.

14:43 – Que signifie être déféré ?

Deux jours après le début de sa garde à vue, Jean-Luc Lahaye est actuellement déféré devant un juge d’instruction en vue d’une éventuelle mise en examen pour viols et agressions sexuelles. Le chanteur de 68 ans va donc être entendu par ce juge sur les faits qui lui sont reprochés, en présence de son avocat. C’est après cet interrogatoire que la mise en examen est annoncée ou non. Celle-ci est motivée par la possession d’indices graves ou concordants contre l’accusé.

14:24 – La seconde mère relâchée

Avec Jean-Luc Lahaye, trois femmes ont été interpellées et placées en garde à vue mercredi : sa fille Margaux et les deux mères des victimes présumées. Ces dernières sont soupçonnées de “non-dénonciation de crime” et “complicité de viol sur mineur de plus de 15 ans”. L’une a été relâchée jeudi, l’autre ce vendredi matin, explique franceinfo.

13:58 – Jean-Luc Lahaye nie les faits

Selon les informations de franceinfo, Jean-Luc Lahaye, entendu par les enquêteurs, a continué de “nier les faits pendant sa garde à vue et a parlé de relations sexuelles consenties entre les adolescentes et lui.”

13:26 – Jean-Luc Lahaye habitué des polémiques

Depuis le succès des années 80, le chanteur Jean-Luc Lahaye a enchaîné les polémiques. En cause notamment, ses propos sur “ses goûts en matière de femmes”. Le chanteur a été condamné en 2007 à 10 000 euros d’amende pour des relations sexuelles avec une mineure de 15 ans, avant de l’être en 2015 pour corruption de mineure. Après ces condamnations, ses apparitions riment souvent avec tollés, comme en 2017 avec la parution du film Star 80, la suite, dans lequel la séquence où il parlait de “ses copines de lycée” avait été supprimée au montage.

13:02 – Une plaignante dénonce “l’emprise” de Jean-Luc Lahaye

Parmi les deux plaignantes, l’une des deux adolescentes s’était vue demander il y a plusieurs années par Jean-Luc Lahaye de pratiquer des jeux sexuels à distance, sur Internet. Cette affaire avait débouché sur la condamnation en 2015 du chanteur pour “corruption de mineure”. D’après les informations des BFMTV, la jeune femme aurait pris conscience plus tard d’avoir été “sous emprise” de l’artiste, qu’elle accuse de l’avoir violée. “Elle a donc déposé une plainte en 2018 qui a conduit à l’arrestation de Jean-Luc Lahaye ce mercredi matin”, ajoute la chaîne tout info.

12:42 – Jean-Luc Lahaye, un enfant de la DDASS passé par la case prison

Né le 23 décembre 1952, Jean-Luc Lahaye n’a pas connu une enfance toute rose. Avant de devenir le chanteur que l’on connaît, le jeune Jean-Luc Lahaye s’est retrouvé placé à la DDASS. Son matricule ? Le 65 RTP 5152. Par la suite, Jean-Luc Lahaye a commis plusieurs délits qui lui ont valu quelques mois en prison. Six en tout, passés à Fresnes, en 1976.

12:21 – Que risque Jean-Luc Lahaye ?

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, mercredi 3 novembre en soirée, les chroniqueurs ont été invités à réagir sur l’affaire concernant Jean-Luc Lahaye. Et la question de savoir ce qu’il encourt concrètement s’est vite posée. D’après Gilles Verdez, le chanteur “risque plus de 15 ans”. À noter, comme l’a fait remarquer lors de l’émission Benjamin Castaldi, qu’il pourrait y avoir “récidive”, Jean-Luc Lahaye ayant déjà été condamné en 2015 pour des accusations formulées par l’une des deux accusatrices. Enfin, Gilles Verdez a souligné que la peine encourue pouvait monter “jusqu’à 20 ans, car il y a des circonstances aggravantes”, selon lui. Rappelons qu’avant tout jugement officiel, Jean-Luc Lahaye reste présumé innocent.

12:08 – De quoi est accusé Jean-Luc Lahaye ?

Jean-Luc Lahaye a été interpellé ce mercredi à Paris. Selon des sources proches de l’enquête interrogées par franceinfo, le chanteur est entendu pour “viols” et “agressions sexuelles sur mineur de plus de 15 ans”, mais aussi pour des faits de corruption de mineurs de plus de 15 ans, abus frauduleux de l’état de faiblesse d’un mineur pour le conduire à un acte préjudiciable, atteinte à l’intimité de la vie privée et détention d’image à caractère pédopornographique.

11:55 – Le lourd passé judiciaire de Jean-Luc Lahaye

Jean-Luc Lahaye, star des années 1980, a été condamné le 18 mai 2015 à un an de prison avec sursis pour corruption de mineure. Il aurait à l’époque sollicité une jeune fille de 14 ans (l’une des deux plaignantes d’aujourd’hui) sur Internet et lui avoir demandé de s’adonner à des jeux sexuels filmés par webcams. Il s’est désisté le 1er avril 2016 de son intention de faire appel, “dans un souci d’apaisement”. 

11:42 – Les plaignantes avaient déjà porté plainte

Dans son article, Le Parisien explique que les deux adolescentes qui accusent Jean-Luc Lahaye de viol avaient déjà porté plainte, avant de se rétracter. La soeur du chanteur, Margaux, a été placée en garde à vue pour “subornation de témoin” et “complicité de viol”, soupçonnée d’avoir fait pression sur les plaignantes pour qu’elles gardent le silence.

11:31 – Qui sont les deux autres femmes interpellées ?

Quatre personnes ont été placées en garde à vue mercredi dans l’affaire de viols qui implique Jean-Luc Lahaye : le chanteur, sa fille et deux autres femmes. Selon Le Parisien, ces dernières sont les mères des deux jeunes femmes qui accusent le chanteur. D’après le quotidien francilien, ces deux femmes seraient de grandes admiratrices de Jean-Luc Lahaye et n’auraient pas hésité à “pousser” leurs filles dans les bras du chanteur, pour qu’elles aient des relations avec lui. Les deux mères de famille auraient même accompagné leur progéniture lors de rencontres, croit encore savoir Le Parisien. L’une d’elles a été libérée jeudi à la mi-journée, sans poursuites “à ce stade”.

11:23 – Soupçonné de détention d’images pédopornographique

Placé en garde à vue pour viols sur mineures mercredi 3 novembre et entendu depuis, Jean-Luc Lahaye est également entendu pour des soupçons de détention d’images à caractère pédopornographique, selon des sources proches de l’enquête interrogées par Le Parisien.

11:10 – Les témoignages contre Jean-Luc Lahaye

D’après des sources concordantes citées par Le Parisien, les jeunes femmes accusent Jean-Luc Lahaye “d’avoir eu des rapports sexuels avec elles et leur aurait demandé, par Internet et caméras interposées, de se dévêtir et de prendre des poses sexuelles.” Elle auraient de nouveau porté plainte au début de l’année, entraînant l’ouverture d’une nouvelle enquête par le parquet de Paris.

10:48 – Jean-Luc Lahaye déféré devant un juge d’instruction

Selon les informations de franceinfo, le chanteur Jean-Luc Lahaye, en garde à vue depuis mercredi, est déféré ce vendredi devant un juge d’instruction en vue d’une mise en examen éventuelle. Le média ajoute que “le chanteur a continué de nier les faits pendant sa garde à vue et a parlé de relations sexuelles consenties entre les adolescentes et lui.”

LIRE PLUS

En savoir plus

Selon les informations du Parisien, le chanteur de 68 ans a été interpellé à Paris mercredi 03 novembre à Paris pour “viols et agressions sexuelles sur mineur de plus de 15 ans” ainsi que “corruption de mineur”. Il est soupçonné d’avoir abusé sexuellement de deux adolescentes en 2013 et 2014. Les deux victimes présumées étaient âgées à l’époque de 16 et 17 ans. Toutes deux avaient porté plainte à l’époque, avant de se rétracter. L’une des deux plaignantes est l’adolescente d’une autre affaire, celle pour laquelle Jean-Luc Lahaye avait été condamné en 2015 pour corruption de mineur.

D’après des sources concordantes citées par Le Parisien, les deux victimes présumées accusent Jean-Luc Lahaye “d’avoir eu des rapports sexuels avec elles et leur aurait demandé, par Internet et caméras interposées, de se dévêtir et de prendre des poses sexuelles.” Elle auraient de nouveau porté plainte au début de l’année. Une nouvelle enquête a été ouverte par le parquet de Paris. 

A noter également que, selon Le Parisien, la fille de Jean-Luc Lahaye, Margaux, aurait également été placée en garde à vue dans le cadre de cette enquête pour “subordination de témoin”, pour avoir “fait pression sur les deux adolescentes pour les astreindre au silence” et “complicité de viol sur mineur.” Selon Le Parisien, les deux mères des plaignantes auraient aussi été placées en garde à vue pour “non-dénonciation de crime” et “complicité de viol”. “Elles aussi admiratrices du chanteur, elles auraient poussé leurs filles à avoir des relations avec Jean-Luc Lahaye et les auraient même accompagnées lors de rencontres”, détaille le journal. Les deux adolescentes ayant porté plainte contre Jean-Luc Lahaye étaient, selon Le Parisien, “sous emprise du chanteur dont elles appréciaient les tubes.”

Jean-Luc Lahaye est un chanteur français né le 23 décembre 1952 à Paris. Enfant de la DDASS (ses parents l’ayant abandonné à 6 mois), Jean-Luc Lahaye connaît une enfance difficile. C’est la découverte de la musique sur un poste de radio, en pleine époque des yéyés, qui le sauve, malgré quelques délits qui lui vaudront des peines de prison. A sa sortie, Jean-Luc Lahaye se range : il met un pied dans le show-business en devenant serveur dans un restaurant qui propose des spectacles. C’est grâce à ce job qu’il rencontre Dalida, une relation décisive pour sa carrière.

Par le biais des relations, il sort l’un de ses tubes, Femme que j’aime, en 1982, sans promotion. Dès lors, les succès s’enchaînent. Désormais médiatisé, Jean-Luc Lahaye en profite pour mettre en lumière son enfance difficile. Il publie un livre intitulé Cent Familles, et devient également animateur de son propre show télévisé en 1987, Lahaye d’honneur, dont le but est de soulever des fonds, en direct, pour des oeuvres caritatives. Cette émission a pour générique Débarquez-moi, qui deviendra un des succès de Jean-Luc Lahaye.

Alors que le début des années 2000 marque une traversée du désert, pendant laquelle Jean-Luc Lahaye devient entrepreneur, la télévision s’intéresse à lui lors d’une émission consacrée aux chanteurs oubliés : il obtient de nouveau le soutien du public, et relance ainsi sa carrière. Un premier tremplin, suivi du succès lié aux tournées souvenirs des années 1980 et au film Stars 80, dans lequel il interprète son propre rôle.

Le chanteur, star des années 1980, a été condamné le 18 mai 2015 à un an de prison avec sursis pour corruption de mineure après avoir sollicité une jeune fille de 14 ans sur Internet et lui avoir demandé de s’adonner à des jeux sexuels filmés par webcams. Il s’est désisté le 1er avril 2016 de son intention de faire appel, “dans un souci d’apaisement”. Il avouera d’ailleurs dans une émission être attiré par les filles plus jeunes. Dans son livre Classé confidentiel, sorti en 2016, il s’expliquait au sujet des nombreuses polémiques dont il a fait l’objet ces dernières années, notamment pour ses déclarations sur son amour des jeunes femmes. “J’ai bien compris qu’il est très tentant pour certains médias de déraper vers l’amalgame, et d’associer mon nom à la pédophilie. Et là, j’ai des envies de meurtre. J’ai toujours affirmé, clamé, que j’aimais les filles plus jeunes que moi”, écrit-il, se plaignant de “l’odeur de souffre” autour de lui.

We would love to thank the author of this write-up for this incredible web content

Jean-Luc Lahaye accusé de viols : une mise en examen pour le chanteur ?

The Inside News Hyderabad